Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 03 janvier 2016

Friture sur toute la ligne

Encore une histoire autour du Gardon !

Nous sommes à la fin du printemps 1906 et les pandores boucoirannais font du zêle !

boucoiran gendarmerie.jpg

(hi hi ! z'avez vu le poulet au milieu de la rue ?)

Ils persécutent ces pauvres Moussacois, qui se livrent à la saine occupation de la pêche en eaux vives sur les bords fleuris du Gardon, au lieu de picoler siroter leur absinthe au café du Midi sur la place de la mairie. (Existait-il déjà ? je n'ai pas trouvé de carte postale de l'époque où il aurait pu figurer !!!)

Si finalement j'ai trouvé une carte postale datée de 1910 où on l'aperçoit... mais comme il ne faut pas copier la carte... moussac,boucoiran,délibérations,poissons,pêche,gardon,gendarmes 

 

Moussac 2.jpg

J'en veux pour preuve cette délibération du conseil municipal moussacois, amicalement mise à ma disposition par Nicolas, que je remercie, car elle a bien éclairée une autre délibération, boucoirannaise cette fois, dont le contenu me semblait un tantinet abscons...

moussac,boucoiran,délibérations,poissons,pêche,gardon,gendarmes

cliquez dessus pour l'agrandir

Du côté édiles boucoirannais on aurait plutôt tendance à prendre la chose avec... ironie ?

1906 06 pêche Gardon Boucoiran (2).jpg

(cliquez etc....)

L'histoire ne nous dit pas si le brigadier a été muté !

♪♫ Allez, allez... ♫♪

Si ça se trouve c'était peut-être le même qui avait reçu un coup de canne d'un conscrit sur la cafetière... voir page 51 du livre "contes vrais pour mes petits enfants" d'Etienne Valette.

Comment ça vous ne l'avez pas dans votre bibliothèque ?

Il faut vous rapprocher de l'ami Pierre (fils d'Etienne) qui en a plein ses tiroirs !

Cette anecdote est aussi parue dans un bulletin municipal il y a quelques années.

Comment ça vous ne l'avez pas non plus ?

Bon alors il ne me reste plus qu'à penser à vous la raconter un de ces quatre .....

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

Pour que vous ne croyiez pas que je me moque impunément de ces pauvres Moussacois je vais vous faire partager un épisode de ma propre "saga" familiale.

J'avais un grand oncle paternel (que je n'ai pas connu, et pour cause, comme vous le verrez plus bas) qui, en 1910 avait été condamné pour pêche illicite (à la dynamite !!) et qui s'était sûrement fait pincé par les gendarmes vézénobriens.

Voici, pour preuve un extrait de sa fiche matricule de soldat :

moussac,boucoiran,délibérations,poissons,pêche,gardon,gendarmesAD30

Réhabilité, il a pu se présenter -tout juste quatre ans plus tard- droit (!) dans ses godillots (et son pantalon garance) face à un grand pêcheur (à la ligne) devant l'éternel. Je veux parler de St Pierre bien sûr, qui se tient à la porte du paradis comme chacun le sait. 

Il aurait mieux fait de continuer d'aller à la pêche mon tonton Joseph....

Enfin, pour compléter cette note sur le sujet de la pêche illégale dans le Gardon, voici un article paru le 4 juillet 1885 dans le Messager du Midi, que m'a envoyé Christophe de St Chaptes. (j'aime bien quand tout le monde participe)

moussac,boucoiran,délibérations,poissons,pêche,gardon,gendarmes

Et les poissons empoisonnés, ils empoisonnaient pas les consommateurs ?

Mais que faisait  le S.M.A.G.E. ?

2014 09 21 vue sur Boucoiran depuis le château de Moussac (2).jpg

Boucoiran et les berges verdoyantes du Gardon vus depuis le balcon de la chambre de l'évêque au château de Moussac ☺

lundi, 16 novembre 2015

La grande saga des Ponts de Ners

ponts,pont de ners,ners,boucoiran,chemin de fer,route,gardon

Comme je sais très bien que vous n'aurez jamais la patience d'attendre que j'ai terminé mon grand chantier autour du monument aux morts, je vous propose un autre chantier... séculaire celui-là !

Voire millénaire ! (mais non il ne va pas être question du cade de Castelnau )

Grâce à l'aide de Marcel Girault qui, en mai 2009, dans le N° 21 de Patrimoine 30 (revue éditée par nos amis de la F.A.H.G.), avait écrit un article très explicite et fort bien documenté sur le sujet, je vais tenter de vous conter la grande saga des Ponts de Ners (et de Boucoiran aussi !).

Donc s'il y a des erreurs ce sera sa faute (à Marcel).

Pas la mienne

Jusqu'à preuve du contraire !

Je préfère vous avertir : c'est long !!! (mais j’espère que ce sera bon...)

~~~~~~~~~~

Lire la suite

jeudi, 12 novembre 2015

Prenez-en de la graine !

Scoop de dernière minute !... enfin qui date d'un siècle et demi quand même

On sait enfin ce que faisait Papa Bompas [1] au presbytère de Boucoiran en 1861.

1861 12 20 L'opinion du Midi vers à soie Bompas.JPG

Prenez-en de la graine, mais honni soie qui mal y pense 

Quant à penser qu'il "semait de la mauvaise graine"...

vers à soie,éducation,graines,missionnaires,bompas,once,père

...il n'y a qu'un pas (mais un bon...)

vers à soie,éducation,graines,missionnaires,bompas,once,pèrecomme dit le vieux pirate dans Astérix

Cliquez sur le [1] pour remonter dans le temps... jusqu'à la 1e note de ce blog et à la biographie de Jean Bompas père et père.

hérisson journal.JPG

dimanche, 20 septembre 2015

Soldat Bompas. Au rapport !

 jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin

 Lors d'un récent nettoyage de la partie la plus ancienne du cimetière, il a été mis à jour une pierre tombale qui a interpellé les amoureux du patrimoine communal.

 jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin

On peut y lire (voir photo ci-dessus) qu'un certain Jean Henri Bompas, mort le 12 mars 1863, était chevalier de la Légion d'Honneur.

Après avoir consulté sur Internet la base de données Léonore, qui recense les dossiers des personnes nommées ou promues dans l'ordre de la Légion d'Honneur depuis 1802, on a pu retracer en grande partie la vie de ce soldat napoléonien. 

 jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin 

Né en 1785 (un 14 juillet !) à Beaucaire, il fut soldat au 15e régiment d'infanterie légère à partir de décembre 1805. Il battit la campagne (d'un bon pas ?) en Prusse, en Russie et en France, récoltant au passage les grades de caporal, sergent et sous-lieutenant, ainsi qu'une blessure à la tête dans les plaines de Ratisbonne en 1809. [1] 

jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin

L'empereur le nomma chevalier de la Légion d'Honneur en janvier 1814.

jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin

Version off -désolée pour les "âmes sensibles... à la mémoire napoléonienne"

Une fois la breloque empochée et sentant venir un vent mauvais, il rendit les armes et mis ses pieds dans des pantoufles pour s'établir en père peinard et en propriétaire dans la plaine de Beaucaire.

jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin 

Il se maria avec une certaine Margueritte Apreu et ils eurent un fils qu'ils prénommèrent -de façon très imaginative- Jean !

Mais, me direz-vous, pourquoi a t'il été enseveli en terre boucoirannaise alors qu'a priori il n'y avait aucune attache ?

Tout simplement parce que son fils y était père !... 

jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin 

Autrement dit curé de la paroisse catholique de Boucoiran, de 1852 à 1863, [2] et qu'au décès de son épouse il était venu finir ses jours en sa compagnie.

Il mourut à 78 ans.[3] Un bien bel âge pour un fantassin napoléonien, non ? 

Son fils, lui, terminera sa carrière à St Jean de Serres où il fera restaurer la chapelle paroissiale sur ses propres deniers, entre autres bonnes œuvres. [4] 

jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin  jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin 

Mais ceci est une autre histoire...

-x-x-x-x-x-x-

L'épreuve du feu (ou les preuves au sujet dudit Bompas, décédé ) pour les sceptiques (cliquez sur les numéros) :

[1] : Le dossier Bompas Jean sur la base Léonore.

[2a] [2b] [2c]: Extraits de Monographies paroissiales de l'abbé Goiffon - 1916. 

[3] : Acte de décès de Jean Bompas - Archives municipales Boucoiran.

[4] Extraits de Monographies paroissiales de l'abbé Goiffon - 1916. 

-x-x-x-x-x-x-

12 novembre 2015 : il y a une suite à cette histoire et elle n'est pas piquée des vers... (à soie

Cliquez ICI pour en savoir plus

jean bompas,légion d'honneur,napoléon,curé,paroisse,fantassin